Une semaine pour tout changer de France Rochon

Date de publication : juin 2021

Éditeur : Ediligne

Résumé : Je suis Brianna, ex-pétillante à moitié Irlandaise. Je dis bien ex, parce que la vie m’a enlevé ce côté pétillant. Depuis mon divorce, et le suicide de mon ami, je me sens dépassée. J’ai donc décidé de m’exiler au camping, où je suis saisonnière. Rien de mieux pour le moral. Sortir de ma routine, passer du bon temps avec mes amies, et participer aux activités organisées, c’est exactement ce qu’il me faut. Mais voilà que ma tranquillité est mise à l’épreuve : je me retrouve nez à nez avec Adhen Gallagher, celui qui travaille pour la même firme que moi, mais qui ne sait pas que j’existe. De mon côté, j’ai eu… comment dire… le coup de foudre dès que je l’ai vu ! OMG ! Quelques jours à le côtoyer suffiront-ils pour me redonner l’audace et la passion qui me caractérisaient si bien ? Puis-je retrouver le courage d’aimer à nouveau ? D’un camping du Québec aux verdoyantes plaines d’Irlande, ça te dit de faire le voyage avec moi ?

Mon avis : Ce roman est un gros coup de coeur pour moi! Dévoré en moins de 24h, je comparerais ce livre à un gros banana-split : impossible de ne pas aimer et tout y est : une histoire accrocheuse avec de la chair autour de l’os, des personnages bien campés, un style d’écriture qui nous interpelle et nous rejoint (l’histoire est racontée par la personnage principale, écrite au JE et le lecteur est souvent interpellé) et une page couverture invitante. Les références musicales ajoutent aussi un petit plus à l’histoire. Le seul hic: j’en aurais pris encore! Courez vite vous procurer ce livre qui mérite d’être lu et découvert!

Jusqu’à l’aube de Joannie Touchette

Date de publication : mai 2021

Éditeur : Luzerne Rousse

Résumé : Tu mérites le bonheur, D. Arrête de culpabiliser pour ce message, tu ne pouvais pas savoir que je conduisais. Et un jour, je nous pardonnerai… Six mois se sont écoulés et j’attends toujours… Que le bonheur se pointe. Que les remords cessent. Qu’Emilia me répare enfin. Mais elle s’est envolée avec lui. Et moi j’erre comme un zombie depuis l’accident… Ma sœur ne me reconnaît plus et croit que prendre des vacances est la solution à mes problèmes. J’en doute, mais qu’ai-je de mieux à faire ? Absolument rien. Jusqu’à ma rencontre avec elle. Harmonie. Cette fille est ma lueur au bout du tunnel.

Mon avis: J’avais comparé le premier tome à un sac de Party Mix qui contient des bouchées croquantes, des bouchées savoureuses et des bouchées plus fades, pleines de Bretzels. La première partie de ce 2e tome était, selon mes goûts, que des Bretzels. J’avais de la difficulté à embarquer, mais j’ai persisté dans ma lecture et je ne suis pas déçue. Même si ce n’est pas un coup de coeur, j’ai passé un bon moment avec Donovan et Harmonie, deux êtres écorchés par la vie qui tentent de se sauver mutuellement et qui nous font ressentir leur peine. La fin est douce et pleine d’espoir, bercée par la magnifique plume de l’auteur.

Là où tombent les samares de Valérie Langlois

Date de publication : mars 2021

Éditeur : Libre expression

Résumé :

Et si les réponses à nos questions se trouvaient au fond d’un coffre de bois ?

Trop longtemps bousculée par les rafales de la vie, Emma, mi-trentaine, ne sait plus où elle doit se poser. Devenue rigide, tant dans ses habitudes que dans son travail, elle s’est accrochée à sa souffrance d’avoir perdu un enfant et à son besoin de contrôler son environnement.

À la mort de sa mère, elle reçoit un coffre rempli d’objets dont chacun lui révélera une part d’elle-même. Ces objets la pousseront à affronter ses peurs, notamment en partant seule en Écosse. Troublée dans ses certitudes, elle en viendra à explorer le véritable sens du mot « héritage ».

Le parcours vers le bonheur d’une femme complexe et attachante.

Mon avis : L’auteur a su écrire un roman qui vous fera voyager en Écosse et dans votre imaginaire grâce à une histoire poignante et captivante qui vous portera et vous bercera avec ses mots jusqu’à la fin. Malgré le sujet du deuil périnatal, l’histoire n’est pas lourde et vous aurez l’impression de vivre à travers les personnages, particulièrement celui de Emma qu’on verra évoluer tout au long de l’histoire. Une belle leçon de résilience à découvrir et faire découvrir 😉

Soeurs encore et toujours désespérées de Caroline Langevin

Date de parution : juin 2021

Éditeur : Éditions de Mortagne

Résumé :  Stéphanie est enceinte, et j’ai le feeling que les prochains mois vont être l’enfer ! Avec ses recherches de la garderie parfaite, d’une nounou digne de Mary Poppins et d’un signe qui l’informera du prénom que veut son enfant, elle me donne le tournis. Tout ça avant même d’avoir l’ombre d’une bedaine ! Maintenant, elle sait que je sors avec Édouard. En plus, je suis toujours chez lui, et son condo est dans l’immeuble où elle habite : impossible de me cacher ! Bien sûr, je suis soulagée de ne plus avoir à mentir, mais je regrette quand même l’époque où ma sœur ignorait qu’on était voisines. Quant à Trish, ma belle-mère satanique, elle désapprouve totalement ma relation avec son fils…

Mon avis : Ce troisième tome m’a moins plu que les précédents. L’histoire est bonne, certains passages vous feront rire et vous retrouverez les mêmes personnages, mais malheureusement ces derniers n’ont pas évolués. J’ai l’impression que l’histoire a été exploitée au maximum et qu’il manque légèrement de chair autour de l’os. Heureusement, l’histoire entre le beau Édouard et Éloïse s’est développée et on apprend à aimer ce couple qui, au départ, n’était pas bien assorti. Malgré tout, vous devez lire ce troisième et dernier tome pour connaître la saga de la grossesse de la colorée Stéphanie et conclure la belle trilogie des soeurs qui nous fait vivre toutes sortes de situations et d’émotions.

Un été au zoo de Chantale D’amours

Date de publication : mai 2021

Éditeur : Les éditeurs réunis

Résumé : Abigaëlle, quinze ans, a la mine basse. Sa mère étant décédée, elle doit dorénavant vivre avec son père, David. Le hic, c’est qu’elle ne l’a jamais rencontré. Hors de question qu’elle emménage chez un parfait inconnu, même s’il est propriétaire d’un zoo. Sa tante lui impose alors un compromis : la jeune fille passera d’abord l’été en compagnie de David pour apprendre à le connaître. Ensuite, on verra… Dès son arrivée à l’Isle-aux-Coudres, Abigaëlle affiche ses faux airs d’adolescente enragée. Si elle fait subir à son père son caractère de cochon, il ne voudra pas qu’elle reste avec lui. Elle pourra rentrer pour de bon à Montréal, auprès de sa marraine et de ses amies. Quel plan astucieux ! D’autant plus qu’il y a des flammèches entre Sofia, sa nouvelle demi-soeur, et elle. Mais l’île regorge de paysages fabuleux. David se montre attentionné à son égard, et les pensionnaires du zoo Peekaboo sont tellement attachants.

Mon avis : Si je devais décrire ce roman en un mot, je dirais fraîcheur puisque c’est un livre jeunesse qui a une belle histoire, qui se lit seul et qui est fluide. La relation père-fille est bien exploitée et les personnages occupent tous une place bien importante dans cette histoire qui vous captivera jusqu’à la fin. Le seul hic c’est que ce roman se lit trop rapidement, j’en aurais pris encore et j’aurais voulu savoir ce qui adviendra de Abigaëlle et Tom, du zoo, de la décision de Abi.

Les nouveaux petits souliers dans l’entrée de Amy Lachapelle

Date de publication : mai 2021

Éditeur : Libre expression

Résumé :

«Ma joie se fissure légèrement par la peur. Cette âme qui se joint à nous, avec son passé, ses forces et ses faiblesses, devra se mouler à notre passé, nos forces et nos faiblesses. William attend avec impatience que la famille soit complète, ravi d’avoir enfin quelqu’un avec qui jouer. C’est hallucinant de constater que cette journée est un tournant dans nos vies. Tout s’apprête à changer pour le meilleur, je l’espère, et non pour le pire.»

Depuis le décès de sa mère, Stéphanie ressent un grand vide dans sa vie, un vide qu’elle cherche désespérément à combler. Après une discussion avec sa grande amie, qui œuvre à la DPJ, elle décide d’ouvrir les portes de sa confortable existence pour devenir famille d’accueil avec son conjoint et leur fils. Une idée qui créera de petites tempêtes, mais elle apprendra vite qu’au fond, la famille, ce n’est pas seulement une question de liens de sang…

Mon avis: Amy Lachapelle a ce style d’écriture qui nous berce et nous fait vivre à travers ses personnages. Elle nous livre ici un roman poignant où l’amour est maître de tout, où on ressent les appréhensions de Stéphanie et son conjoint. Durant ma lecture, j’avais l’impression de vivre dans leur famille et je cernais bien les enjeux des familles d’accueil. Au début, les passages faisant référence à des années antérieures me dérangeaient, mais j’ai vite compris qu’ils ont un lien avec des événements marquants de la vie de Stéphanie en tant que nouvelle famille d’accueil. Certains chapitres auraient pu être approfondis davantage, mais rien n’affecte notre lecture et mon appréciation du roman. Un doux moment de lecture à vous offrir.

Les vertiges du coeur de Nathalie Roy

Date de publication : mai 2021

Éditeur : Libre expression

Résumé :À cinquante-six ans, Catherine devient Me Préfontaine. Elle amorce ce grand changement avec beaucoup d’enthousiasme. Femme ambitieuse et déterminée, elle cherche à s’épanouir et à se bâtir une carrière sans l’aide de Louis-Philippe, lui-même avocat. Cette nouvelle indépendance qu’elle impose à leur couple l’amène à réfléchir à leur relation. Quatre ans plus tôt, leur coup de foudre avec été intense, passionné, voire brutal. Puis, la réalité l’a frappée. Leurs différences d’âge, de valeurs et de mode de vie sont apparues et ont dérangé Catherine. Pas au point de rompre, puisqu’elle éprouve toujours un amour profond pour Louis-Philippe, mais une question fondamentale demeure : sont-ils vraiment faits l’un pour l’autre ? Surtout depuis qu’elle a rencontré Grégoire…

Mon avis: Si vous connaissez déjà la plume de Nathalie Roy, vous savez que ses romans sont doux et se dévorent rapidement. Dans vertiges du coeur, l’auteur nous ramène dans la vie de Louis-Philippe et de sa nouvelle conjointe où on suit leur relation amoureuse à distance qui prouve que l’amour est plus fort que tout et qu’on prend souvent notre entourage et nos relations pour acquise. Les personnages toujours bien définis avec chacun une importance dans l’histoire, on retrouve belle-maman qui est toujours aussi colorée et qui vous fera rire ou rager (c’est selon votre humeur et votre perception) en plus de la pétillante Romy qui, elle aussi, ajoutera son grain de sel dans cette histoire d’amour et familiale qui se veut rafraîchissante. La fin, qui se termine sur une bonne note, ne laissait pas présager cette avenue puisque les actions nous font douter à quelques moments d’un revirement de situation influencés par les vertiges amoureux de Maître Catherine Préfontaine, ce personnage qu’on apprend vite à aimer. Une belle lecture estivale à savourer avec un cocktail sur le bord d’une piscine 🍹😎

Moi aussi, je t’aime de Maxime Landry

Date de publication : avril 2021

Éditeur : Libre expression

Résumé : Il comprend très jeune, David Lemieux. Il le sait… C’est ce qui le pousse à aller étudier à l’Institut de protection contre les incendies du Québec. Là-bas, croit-il, il pourra être l’homme dont son défunt père aurait été fier.Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il y fera la rencontre de Nicolas Beaulieu. À la fin de ses études, il le perdra de vue et se résignera à ne plus jamais le revoir. Dans une caserne de Montréal, il deviendra le lieutenant David Lemieux. Et pendant des années, il essaiera d’éteindre les braises. Jusqu’à ce que la vie se charge de rallumer le feu…Un roman poignant sur l’importance d’être qui l’on est vraiment, et de se permettre d’aimer avant qu’il soit trop tard.

Mon avis : Maxime Landry a une plume qui nous transporte, qui nous atteint en plein coeur et qui nous fait vivre une multitude d’émotions, tant dans ses chansons que dans ses romans. il signe ici un roman bouleversant qui aborde avec sérénité le deuil, l’homosexualité et qui nous rappelle que le temps est notre allié et notre ennemi à la fois. Le personnage de David qui est très sensible et humain, démontre qu’il est important de profiter des gens qui nous entoure, de ne rien prendre ni personne pour acquis et qu’il est essentiel de vivre chacunes de nos émotions. Cette lecture vous fera grandir, réfléchir et vous fera vivre un moment touchant avec David et les siens.

Arrête ton cinéma, Margaux Fortin! De Sandra Verilli

Date de publication : mai 2021

Éditeur: Andara

Résumé: Margaux est impatiente de vivre une vie à la hauteur de ses rêves. Malgré sa peur et ses doutes, elle décide qu’il est temps d’oser ! Oser quitter un emploi qu’elle n’aime pas et un conjoint qui ne la rend pas heureuse… Mais à quoi ressemble-t-elle, au juste, cette vie idéale à laquelle elle aspire ? Alors qu’elle tente de trouver des réponses à ses questionnements, le hasard met sur sa route le très séduisant Blake Cooper, la vedette hollywoodienne la plus en vue du moment… Au fil des mois, le destin s’amusera à les réunir, provoquant des prises de conscience et des revirements de situation totalement fous !

Mon avis: Sandra Verilli est sans aucun doute une découverte et une révélation dans le monde littéraire! Dans ce roman, vous serez bercés par votre lecture qui se veut douce et qui vous donnera l’impression de rêver, d’être sur votre nuage et remplis de sparkles (celles qui ont déjà lu le roman comprendront ce petit clin d’œil 😉). Même s’il est question d’une histoire d’amour avec une vedette du cinéma, l’histoire est plausible et charmante, vous voudrez y croire vous aussi. Le personnage de Margaux est attachant et c’est agréable de voir son évolution tout au long du roman. J’étais triste de terminer ce roman que j’ai dévoré en quelques heures parce que même si tout est là, j’en aurais pris encore et je lance dans l’univers le souhait de recevoir Blake et Margaux dans leur nouvelle vie remplie de changements 🦄😉

Anna Caritas Les damnés de Patrick Isabelle

Date de publication : 2018

Éditeur : Éditions les malins

Résumé: L’été a été tranquille dans la petite ville de St-Hector. Si William Walker a enfin l’impression que sa vie redevient normale après les événements du printemps, quelque chose cloche toujours… quelqu’un ou quelque chose l’épie. Il en est persuadé. Lorsque le Collège Anna Caritas ouvre ses portes pour la rentrée, William n’a plus le choix : il devra revoir Marianne Roberts. Mais il y a pire. L’automne apporte toujours son lot de nouveaux élèves et de problèmes… Et cette année, c’est le mal qui s’installe à l’école et qui semble se propager rapidement à travers la ville. À trop vouloir jouer avec le feu, on finit par se brûler.

Mon avis: Encore une fois, le deuxième tome de cette série est captivant. On retrouve les mêmes personnages que dans le premier tome qui cherchent encore des réponses à leurs questions. Certaines réponses commencent à arriver, mais l’auteur n’a pas dit son dernier mot en nous plongeant dans de nouvelles pistes de réflexion. L’histoire est toujours bien structurée et réaliste malgré le sujet ésotérique des sociétés secrètes. J’ai déjà hâte de me plonger dans l’univers du tome 3.