Sextos de Ariane Charland

Date de publication : février 2021

Éditeur : Éditions de Mortagne

Résumé : Anthony Lavoie, le beau skater avec qui je texte en secret (il a une blonde, mais ce n’est qu’une question de temps avant qu’il l’a laissé), m’a envoyé une photo de lui…torse nu!

Il est trop parfait! Je ne peux pas croire qu’il s’intéresse à une fille comme moi. S’attend-il au même genre d’image de ma part (même s’il dit que non)? Si je ne lui rends pas la pareille, me trouvera-t-il plate? Pas assez game? J’aimerais tant le faire rêver comme il me fait rêver.

Je n’ai qu’à m’organiser pour qu’on ne me reconnaisse pas. Après tout, il va la garder pour lui, j’ai confiance! Même s’il s’arrange toujours pour éviter mon regard, à l’école…

Mon avis : Sextos est un roman choc, percutant et déstabilisant, du début à la fin. L’action commence dès le début, on veut vite savoir si Anthony tiendra sa promesse, ce qui fait qu’il est difficile de laisser notre livre de côté. Les personnages sont vrais et attachants, on ressent leurs émotions et ce n’est pas sans surprise qu’on partage leurs peines, leurs inquiétudes, leurs frustrations et qu’on termine le livre les yeux dans l’eau. Derrière l’histoire, il y a aussi une sensibilisation au sexting qui est faite de façon subtile, mais claire. On se rappelle que les romans de la collection Tabou s’adressent d’abord et avant tout aux jeunes ados en leur proposant des romans contenant des histoires qui touchent et questionnent ces futurs adultes. Sextos est sans aucun doute un roman à lire et à partager avec vos ados qui seront, j’en suis certaine, charmés par l’écriture de l’auteure.

Toujours là pour toi de Amélie Croussette

Date de publication : mars 2021

Éditeur : Les éditeurs réunis

Résumé : Elles sont cinq femmes dans la mi-vingtaine: Lily, la bohème écolo; Ariane, l’artiste philosophe; Kim, la perfectionniste pince-sans-rire; Florence, l’ambitieuse passionnée et Anne-Sophie, l’idealiste rassembleuse. Inséparables depuis l’enfance, elles forment un cercle d’amies pour le moins éclectique, mais vibrant d’authenticité.

Au fil des saisons, les filles affronteront des vagues de défis, petits et grands. Tandis que Lily ratissera le bassin des célibataires a la recherche de la perle rare, Ariane réalisera que les eaux dans lesquelles elle baigne manquent cruellement d’éclat. Kim se retrouvera quant à elle prisonnière d’une relation houleuse pendant que Florence sombrera sous le poids de ses nombreuses responsabilités et qu’Anne-Sophie sera frappée de plein fouet par une terrible nouvelle.

Entre les aleas du quotidien, les rêves inassouvis et les amours chaotiques, les copines devront se livrer à une certaine introspection… S’épuiseront-elles à force de ramer contre vents et marées? La tendre complicité qui les lie leur permettra-t-elle de s’élever devant l’adversité?

Mon avis : Quand j’ai vu la couverture du livre et le titre, j’ai tout de suite été interpellé parce que ça me faisait à moi et mes 4 bonnes amies. Puis, quand j’ai su que l’auteure est décédée du cancer en janvier dernier et que la publication de son premier roman faisait partie de sa liste de souhaits, j’ai accouru pour l’acheter. Par contre, bien que je n’aime pas faire ce genre de critique, je n’ai pas apprécié ma lecture 😕 Au début, je me demandais où ça menait, mais je me disais qu’elle prenait le temps de mettre la table, de présenter les personnages pour finalement me rendre compte que le sujet du roman qui est bâti sur quatre saisons, c’est l’évolution et les aléas de la vie de ces 5 femmes complètement différentes mais qui ont un point commun: leur amitié sincère et profonde qui perdure avec le temps et les tracas de la vie.

Je trouve que l’idée de l’amitié est bonne, mais les idées n’ont pas été assez exploitées, approfondies. J’imagine que le fait qu’elle était malade durant l’écriture explique peut-être ce manque de fond et qu’elle voulait aussi transmettre son combat contre la maladie. J’ai lu le roman en entier par empathie et parce que je voulais connaître la fin, mais je suis restée sur mon appétit, malheureusement.

L’urgence de vivre Ma vie avec l’Alzheimer précoce de Sandra Demontigny

Date de publication : mai 2020

Éditeur : Les éditions La Presse

Résumé : À 39 ans, Sandra Demontigny apprend qu’elle est atteinte d’une forme rare, précoce et héréditaire de la maladie d’Alzheimer, qui a emporté son père à 53 ans ainsi que plusieurs membres de sa famille. Ses trois enfants ont chacun 50% de risque d’être porteurs du gène.

Comment vit-on avec cette épée de Damoclès en permanence au-dessus de la tête?

Dans l’urgence de vivre, la jeune femme partage avec nous sa vie au jour le jour, ses pensées et ses idées, ses humeurs et son humour, ses souvenirs et ses espérances, sa révolte et son enthousiasme. Son combat au quotidien, là où aucune victoire n’est petite.

Sage-femme pendant 16 années, elle n’a accueilli des centaines de vies dans ce monde. Aujourd’hui, elle milite pour l’accès à l’aide médicale à mourir anticipée et profite de chaque instant avec l’énergie de l’espoir.

Son récit poignant et infiniment vivant est celui d’une femme dont le courage et la résilience sont aussi admirables qu’inspirants.

Mon avis : Je n’aime pas écrire ce genre de critiques et heureusement ça ne m’arrive pas souvent, mais je n’ai pas aimé ma lecture. Je croyais que j’allais lire des défis et des moments plutôt cocasses causés par la maladie, mais on y retrouve plutôt un portrait de sa vie et de ses batailles à venir. Même si la maladie est sournoise et que certains passages étaient plus intéressants, l’auteure n’a pas su venir me chercher même si j’éprouve une grande admiration pour son courage.

Veuve de chasse Sandrine de Annie Lambert

Date de parution : mars 2021

Éditeur : Éditions de Mortagne

Résumé : Je suis une mère de mon époque : à boutte, mais qui ne laisse rien paraître. La plupart du temps.

Mon mari, propriétaire d’une clinique vétérinaire, est aussi présent qu’un courant d’air. Pendant que je torche la maison et nos quatre enfants, il câline des chatons. Si seulement l’Univers pouvait lui envoyer un duo gastro de chien ET glandes anales à vider, il comprendrait mon quotidien!

Je pensais avoir eu l’idée du siècle en lui proposant des vacances, mais je me suis tiré dans le pied. Disons que nous n’avions pas la même destination en tête…il part à la chasse! Je ne peux pas croire que les fesses d’un orignal sont plus attirantes que les miennes!!!

Il est temps que je me remonte les seins et que je lui prouve que moi aussi, j’ai du panache. La nature sauvage, l’absence de réseau et les grosses bêtes ne m’empêcheront pas de ramener mon mâle à la maison!

Mon avis : Ce qui est étonnant avec la série veuve de chasse, c’est qu’on retrouve le même style d’écriture, les mêmes personnages et la même ambiance malgré que ce soit trois auteures différentes. Annie Lambert a livré la marchandise autant que Geneviève Cloutier et Marie-Millie Dessureault en nous présentant un roman drôle, pleins de rebondissements et contenant des moments de réflexion qui viennent chercher nos émotions. Dans ce tome, on découvre Sandrine, une maman et enseignante un peu coincée qui s’est oubliée avec le temps pour les besoins de sa famille. En faisant le pacte avec Laurence et Julia de faire des changements dans sa vie, on l’accompagne dans sa quête qui ne sera pas de tout repos et qui vous tiendra en haleine jusqu’à la fin qui est surprenante. Un roman bonbon que vous allez lire rapidement et adorer autant que les autres 😉

Kukum de Michel Jean

Résumé : Ce roman raconte l’histoire d’Almanda Siméon, une orpheline amoureuse qui va partager la vie des Innus de Pekuakami. Elle apprendra l’existence nomade et la langue, et brisera les barrières imposées aux femmes autochtones.

Relaté sur un ton intimiste, le parcours de cette femme exprimé l’attachement aux valeurs ancestrales des Innus et le besoin de liberté qu’eprouvent les peuples nomades, encore aujourd’hui.

Mon avis: Ce roman m’intriguait et m’interpellait sans trop savoir pourquoi. Je n’ai e été une fan de l’histoire même si je sais qu’il est important de connaître nos souches, ce qui nous a précédé. Par contre, depuis quelques années, je suis particulièrement interpellé par les communautés autochtones et leur histoire et Kukum est le roman idéal pour ca. J’ai adoré! C’est doux et ça nous fait voyager dans le temps, découvrir les mœurs et coutumes de nos ancêtres et prendre conscience que cette terre que nous partageons avec eux n’a pas la même signification, la même importance pour eux et pour nous. Kukum c’est un beau voyage littéraire et historique à découvrir!

Danger! Filles sur le chantier de Catherine Bourgault

Date de parution : mars 2021

Éditeur : Les éditeurs réunis

Résumé : L’idée était parfaite : acheter à quatre le chalet d’enfance de Claudia et y célébrer le mariage de Sophie. Seulement, personne ne s’attendait à le trouver dans un état aussi pitoyable. Résolues à le retaper, Claudia, Mahée, Marielle et Sophie demeurent confiantes. Après tout, pourquoi ne seraient-elles pas capables de manier une perceuse ou une scie ?

Les travaux sont bientôt interrompus par l’arrivée de deux inconnus avec qui les ouvrières en herbe doivent cohabiter temporairement. Reste à espérer que ces messieurs ne regarderont pas les rénovations, alors que le grand jour approche et qu’il n’y a plus une minute à perdre.

Alerte à la prudence : la vie de chantier comporte son lot de défis, de risques… et de désillusions!

Mon avis : Quel bonheur de retrouver la plume de Catherine Bourgault et notre gang de filles coloré et divertissante. Encore une fois, elles nous en font vivre de toutes les couleurs avec leurs péripéties puisque, souvenez-vous, il n’y a jamais de sorties de filles simples avec elles. Fidèles a leurs tempéraments différents, mais complémentaires, nos 4 préférées nous amènent cette fois-ci sur un chantier de construction dans le bois! Elles vous feront rire et à certains moments, vous tireront les larmes aux yeux. Bien que l’histoire se déroule principalement sur le chantier de leur chalet, on a aussi droit à un petit suspens qui nous tient jusqu’à la fin et qui nous laisse espérer que nous aurons sûrement la chance de retrouver nos pétillantes jeunes femmes dans un futur rapproché 😉 Encore une fois, l’auteure a signé un succès avec sa gang de filles.

Rage de sucre de Mikaël Archambault

Date de parution : mai 2020

Éditeur : Goélette

Résumé : Flavie ne contrôle absolument pas ses envies de sucre. Lorsque son chum la quitte pour cette raison, c’est la goutte qui fait déborder le milk-shake. Elle joint un groupe d’entraide et fait la rencontre de Tommy, qui la prend en pitié et lui propose de lui prêter sa voiture et son chalet dans les Laurentides pour une fin de semaine.

Pressée par sa meilleure amie Mélissa, accro aux réseaux sociaux, Flavie accepte l’offre. Les deux amies se promettent de toucher ni aux desserts ni à leur téléphone pendant toute la durée du voyage. Elles sont toutefois loin de se douter que leur roadtrip tournera au désastre…

Mon avis : Quand j’ai vu le titre et la couverture de ce livre, je croyais qu’il s’agissait d’une histoire douce, sucrée, qui fait du bien à l’âme. En lisant la quatrième de couverture, je me suis dit que mon histoire de romance aura quelques rebondissements avis j’étais loin de me douter qu’il s’agit plutôt d’un genre de suspense teinté d’humour. L’histoire est, à mon avis, invraisemblable (je vous laisse découvrir pourquoi) et les personnages manquent de profondeur, mais vous serez tout de même tenté de lire jusqu’à la fin pour découvrir la finale qui nous laisse planer un doute… Les gourmands, vous êtes avertis que ce livre peut vous donner des fringales puisque plusieurs pâtisseries sont mentionnées à plusieurs reprises.

L’après-Jérôme de Mia Caron

Date de parution : mars 2020

Éditeur : Éditions Michel Quintin

Résumé : J’ai craqué pour Jérôme devant l’assiette Tex Sweety Mex, le lendemain du jour de l’An. Non seulement j’ai admiré la facilité qu’il avait à se révéler devant une montagne de patates rissolées, mais j’ai aussi adoré qu’il sache gagner ma confiance si rapidement. J’avais l’impression d’avoir mangé des toasts avec lui toute ma vie.

Durant une demi-année, Jérôme a été mon amoureux, même si je n’ai jamais osé l’appeler ainsi. Lui et moi, on avait des visions différentes des relations amoureuses. À la Saint-Jean, j’en ai eu assez. Je lui ai lancé un ultimatum : les autres filles ou moi. Il a choisi les autres.

L’après-Jérôme, c’est le récit doux-amer d’une peine de coeur sur tableaux comiques.

Mon avis : La dernière phrase de la quatrième de couverture résume très bien à mon avis ce roman écrit avec un style particulier. On découvre une jeune femme en peine d’amour qui tente par tous les moyens d’oublier son beau Jérôme qui l’a prend et l’a jette comme bon lui semble. Tantôt tentée par les rencontres internet, tantôt poussée dans les bras de connaissances, puis tenté de renouer avec ces anciens petits amis, la jeune fille découvre qu’on empêche pas un coeur d’aimer et que le temps est la seule arme de guérison pour diminuer les ravages des peines d’amour. Est-ce que j’ai aimé? Non. Est-ce que j’ai détesté? Non. Un court roman qui se lit vite et bien, heureusement parce qu’à la fin on commençait à tourner en rond, malgré ses particularités.

Hiii! Haaa! De Caroline Langevin

Date de publication : février 2021

Éditeur : éditions de Mortagne

Résumé : Ce matin, je me suis réveillée à Québec à côté de l’homme que j’aime depuis quatre ans. Puis je me suis fait plaquer.

Me voilà donc célibataire depuis trois heures et cent quatre-vingts kilomètres! Avec moi, je n’ai que deux valises et un gros trou dans mon Cv, me rappelant mes mauvais choix de vie. Lâcher sa job pour être une gentille femme à la maison et préparer des petits plats pour son amoureux étudiant en médecine, quelle formidable idée! Pfff…

Je roule sans un regard derrière lorsqu’un voyant du tableau de bord me ramène à la réalité : panne d’essence imminente!!! Arrêt obligatoire à Saint-Trin-des-Ti-Clins…pour tomber sur une station-service fermée. Heureusement, le bar du coin, lui, est ouvert. Dépenser mes derniers dollars pour noyer ma peine est donc ma seule option.

Je pourrais aussi aborder quelques beaux cowboys pour me distraire… Qui sait, je m’éterniserai peut-être par ici ?

Mon avis : Encore une fois, l’auteure m’a charmée avec sa plume et son histoire divertissante remplie de péripéties. Une fille de ville qui débarque en campagne, ça détonne ! Ayant grandi dans un petit village de région, j’ai reconnu plusieurs éléments mentionnés qui m’ont fait sourire. L’auteure a établi la différence entre les villageois et les citadins avec une touche d’humour, tout en restant respectueuse du mode de vie des gens des terres. En plus de ces petits clin d’œil qui vous feront rire, vous aurez droit à une belle petite romance. Un roman qui vous plaira et que dévorerez rapidement.

Le village L’histoire de Jonathan Biron de Matthieu Quiviger

Date de publication : mai 2019

Éditeur : Hurtubise

Résumé : À l’école secondaire, Jonathan Biron a toujours été un joueur substitut sur la ligne défensive des Cactus de Notre-Dame. Maintenant, il doit décider où il poursuivra ses études collégiales et sa carrière sportive. Lors de sa participation à un camp de sélection de Team Québec, il vivra des moments difficiles qui le pousseront vers un choix peu populaire aux yeux de ses amis : un cégep loin de sa famille, au sein d’une équipe qui évolue en Division 3 du football collégial québécois. Comme toute recrue, il devra faire sa place dans son nouveau groupe… En compagnie de coéquipiers colorés et d’entraîneurs inspirants, Jonathan grandira, découvrira son potentiel et forgera sa personnalité.

Avec la préface de Laurent-Duvernay Tardif.

Mon avis : Le village est un roman jeunesse (on parle ici de troisième secondaire et plus) axé sur le football, avec une belle morale et un beau message de persévérance, de courage et de détermination. Au travers les personnages, nous comprenons l’importance qu’a le sport en étant une école de vie et un échappatoire pour plusieurs jeunes. Si vous êtes comme moi et que le football ne vous est pas familier, l’auteur, qui est un ancien joueur des Alouettes de Montréal et analyste sportif à TVA, a pris la peine d’inclure un lexique des termes reliés au football, qui, on s’entend, est souvent en anglais. L’utilisation des termes précis rend l’histoire encore plus véridique, nous donnant l’impression d’être sur le terrain et de vivre chaque matchs et de faire partie de l’équipe des Caniches.